La formation professionnelle continue (FPC) comme dispositif de psycho pouvoir : entre formatage et logiques d’assujettissement

Accueil - Publications - La formation professionnelle continue (FPC) comme dispositif de psycho pouvoir : entre formatage et logiques d’assujettissement



 

 

En plein essor depuis trente ans, la formation professionnelle continue (FPC) scande de plus en plus la trajectoire des salariés sous la forme d’une mise à jour des compétences et l’inculcation de savoirs-être. Dans un univers organisationnel mouvant et évolutif, elle agit comme dispositif normatif véhiculant les représentations implicites des bons comportements organisationnels. Cet article se propose d’appréhender la situation de formation en tant que telle en l’envisageant comme instrument de psycho pouvoir ; c’est à dire en l’inscrivant dans les modalités de production de l’adhésion caractéristiques des nouvelles formes de contrôle social et de régulation. En se plongeant dans le petit théâtre des formations avec ses acteurs et ses masques, il montre comment, au-delà de ses contenus et de ses fonctions explicites, la FPC remplit une fonction d’acculturation managériale au prix parfois d’une précarisation subjective du salarié.